LeWeb3 crowd
I was attending the LeWeb3 today and mixed feelings occured.
On the one hand, you can feel the web2.0 lingo – inflated egos – platitude remarks that characterize this kind of events, but on the other hand, sometimes, you just want to believe it : you want to be that kind of energetic entrepreneur, with guts and ambitions that prove all the others, what loosers they are.
I did not have anything to sell nor to buy, therefore I caught very little interest from the other attendees, just felt lonely from time to time. (then the other part of me, the energetic tom-peteresquekeith-ferrenziesque says something like : you should go out moron, go get attention, make new connections).
More to follow tomorrow.

J’assistais aujourd’hui à la conférence LeWeb3 et mon constat est contrastée :
D’une part, on ne peut pas s’empêcher de sentir tout le vent soulevé par le jargon 2.0 – les égos démesurés – la platitude de certains propos, caractéristiques de ce genre d’événement, cependant par ailleurs, à quelques moments, on a simplement envie d’y croire, d’en être également : on a envie de faire partie de ce club d’entrepreneurs énergétiques énergiques, plein de volonté et d’ambitions, qui montrent à tous les autres (ceux qui assistent à la conférence) à quelle point ils ne font pas le poids.

Je n’avais rien ni à vendre ni à acheter, par conséquent je crains d’avoir suscité peu d’intérêt de la part des autres participants, tout cela entrecoupé de moments de solitude. (C’est à ce moment là que mon côté tom-peterskeith-ferrenzi reprend le dessus et dit un truc du genre : bouge toi un peu, va retenir l’attention de quelques personnes, fais-toi de nouveau contact.
Plus à suivre, demain (du coup je pars pour la soirée).